#952 Tristesse estivale#952 Tristesse estivale

C’est l’été, le pâtissier est à la Grande Motte, du coup à la pâtisserie on déballe les surgelés qui sentent la mort.

Comments (0)

No comments yet.

Leave a comment